Qu’est-ce que l’hypnose archétypale ?

Publié sur par Cécile Merigard dans Pas de commentaires

Il existe différents types d’hypnose, qui représentent différentes façons de se servir de cet état modifié de conscience.

Aujourd’hui, je voudrais mettre en lumière l’hypnose archétypale, à laquelle j’ai été formée au sein de l’Académie Epione.

L’hypnose archétypale est une forme d’hypnose qui repose sur l’utilisation des archétypes, décrits dans les travaux de Carl Gustav Jung sur l’inconscient collectif, puis complétés par James Hillman.

L’inconscient, loin d’être unifié, est polycentrique. Les archétypes sont une expression métaphorique de notre structure profonde. Ils correspondent aux différents éléments de notre personnalité.

Ils sont des symboles universels, des « images primordiales » qui appartiennent à l’inconscient collectif. La pensée humaine se structure autour de ces entités (le sage, la prêtresse, l’explorateur, la femme protectrice, l’innocent, le créateur, l’amazone, le magicien, le héros…).

Chaque part de nous, représentée par un archétype, joue ainsi un rôle au sein de notre personnalité. Il arrive de se sentir tiraillé entre différentes parts de soi. Cela peut rendre certains choix ou positionnements difficiles. Et surtout amener un manque d’harmonie intérieure, comme si on n’arrivait pas à être en accord avec soi-même.

L’hypnose archétypale permet de s’adresser à chaque archétype directement. Aidé par l’hypnothérapeute, après avoir atteint un état d’hypnose très relaxant, il est possible de focaliser sur un archétype et de le laisser s’exprimer directement par la bouche de la personne hypnotisée. Il se manifeste de lui-même lors de l’hypnose, en fonction de l’émotion ou de la problématique que la personne souhaite travailler. On parle souvent avec plusieurs archétypes lors d’une séance d’hypnose archétypale et on instaure des dialogues entre eux quand cela est nécessaire.

James Hillman énonçait que toute pathologie est associée à un archétype. Le travail en hypnose archétypale consiste donc à dialoguer avec chaque archétype qui en a besoin, et de lui permettre de trouver sa place dans « l’ assemblée ». Mais aussi d’amener la personne hypnotisée à accepter chaque part d‘elle même, afin d’empêcher tout nouveau refoulement, et donc tout nouveau déséquilibre dans le futur.

Ce travail en hypnose archétypale permet au final de rétablir l’équilibre entre les différentes parts de la personnalité. C’est en apprenant à dialoguer et à vivre avec chacune d’entre elles, en les acceptant, que l’on peut au final vivre en paix avec soi-même. Plus elles sont en harmonie les unes avec les autres, plus cette grande « assemblée » fonctionne en bonne entente et en bonne démocratie. Cela permet de se sentir en harmonie et d’aller stimuler les ressources profondes que nous avons tous en nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *